logo du portail

http://www.bretagne-environnement.org/Media/Acteurs/Organismes/SHOM

 

Dernière modification le 03 juin 2009


Service hydrographique et océanographique de la marine (SHOM) 
Etablissement public

Service hydrographique et océanographique de la marine

Territoire d'intervention :

  • International
  • National
  • Régional

Nature de l'activité :

  • Information, communication, documentation
  • Formation, enseignement
  • Recherche
  • Conseil, études, ingénierie
  • Élaboration et conduite de politiques publiques
  • Autres types d'activités

Description de l'organisme :

Le SHOM est l'héritier du premier service hydrographique officiel au monde (créé en 1720). Sa vocation est de garantir la qualité et la disponibilité de l'information décrivant l'environnement physique maritime, côtier et océanique, en coordonnant son recueil, son archivage et sa diffusion, pour satisfaire au moindre coût les besoins publics, militaires et civils.
Le SHOM est depuis le 11 mai 2007 un établissement public administratif (EPA), statut qui lui procure une personnalité juridique propre.
Quelques éléments-clés :
- 520 personnes hors équipages des bâtiments spécialisés (2008) ;
- un budget de 54 M d'euros ;
- 5 navires spécialisés, dont 2 employés conjointement avec l'Ifremer ;
- certifié ISO 9001:2000 pour l'ensemble de ses activités.

Description de l'activité :

Les activités du SHOM sont déclinées selon trois axes.
Service public, le SHOM exerce les attributions de l'État en matière d'hydrographie nationale et de cartographie marine. Elles s'appliquent en assurant le recueil, l'archivage et la diffusion des informations officielles nécessaires à la navigation maritime.
Service de soutien à la défense, le SHOM doit couvrir ses besoins en matière de connaissance de l'environnement marin qui vont bien au-delà des seules informations relatives à la sécurité de la navigation de surface, collectées au titre de sa mission de service public.
Enfin, le SHOM contribue à la satisfaction des besoins en matière d'action de l'État en mer et sur le littoral. Il intervient comme expert dans les travaux relatifs aux délimitations et frontières maritimes.Il participe au recueil et à la mise à disposition des données numériques nécessaires à la gestion intégrée des zones côtières et au développement durable ainsi qu'aux actions de l'État en matière de lutte contre les pollutions maritimes. S'appuyant sur son réseau d'observatoires de marée, il participe à la mise en place de réseaux d'alerte pour la prévention des risques et des catastrophes.