logo du portail

http://www.bretagne-environnement.org/Media/Acteurs/Organismes/UMR-6118

 

Dernière modification le 03 mars 2009


Partenaire du réseau Bretagne Environnement

Unité mixte de recherche Géosciences Rennes  (UMR 6118) 
Université, laboratoire de recherche

Unité mixte de recherche Géosciences Rennes

Territoire d'intervention :

  • International

Nature de l'activité :

  • Information, communication, documentation
  • Sensibilisation, pédagogie de l'environnement, animation
  • Formation, enseignement
  • Recherche
  • Conseil, études, ingénierie

Description de l'organisme :

Géosciences Rennes est une unité mixte de recherche (UMR 6118 - CNRS et Université de Rennes 1) dont l'essentiel de l'activité est l'étude des processus opérant depuis la "Terre profonde" jusqu'aux "Enveloppes superficielles de la Terre". Géosciences Rennes est membre de l'IFR/FR CAREN (Centre Armoricain de Recherches en Environnement).

Les activités de Géosciences Rennes sont axées sur l'étude des processus géologiques continentaux à diverses échelles de temps et d'espace.

Description de l'activité :

C'est une unité très pluridisciplinaire, qui regroupe des spécialistes en géologie, géochimie, biogéochimie, géophysique. La tradition du laboratoire est depuis longtemps de développer des projets intégrant observation, analyse et modélisation des processus géologiques. Les thèmes de recherche concernent les domaines continentaux et touchent divers aspects, de la dynamique profonde, thématique traditionnelle et en constante évolution dans l'unité, à l'étude des processus de surface qui connait un essor croissant. Les compétences variées de l'unité en analyse de terrain (géomorphologie, pétrologie, sédimentologie, stratigraphie, structure) sont souvent la clé de voûte des projets de l'UMR. Certains projets, en particulier ceux associés à des tâches d'observation, consacrent de plus une large part à l'expérimentation sur le terrain ou en laboratoire.

Les principaux projets concernent les domaines suivants :

- les enveloppes superficielles et les systèmes environnementaux à travers la physique, la chimie et quelques aspects de la biologie des systèmes complexes aux interfaces géosphère-hydrosphère-biosphère (hydrodynamique fluviale, interactions eau-minéraux-bactéries, hydrogéologie et transferts de fluides et d'éléments dans le sol et le sous-sol, géomorphologie et processus d'érosion, géophysique et imagerie de sub-surface) ;
- les couplages tectoniques (couplage croûte-manteau, couplage entre dynamique profonde et dynamique de reliefs) ;
- les couplages dynamique sédimentaire-paléogéographie-paléoenvironnement-reliefs et la biodiversité. L'étude de tous ces processus a un point commun fort : la détermination des temps caractéristiques des processus.

Adossées aux projets de recherche, en liaison directe avec l'étude des systèmes environnementaux, les activités d'expérimentation et d'observation connaissent un essor très important et sont appelées à monter en puissance à court terme. Plusieurs groupes de chercheurs pilotent ou participent activement à des tâches d'observation intégrées et pour beaucoup labellisées, dans des réseaux nationaux ou internationaux (ORE H+, AgrHys, Observatoire Sismologique et Volcanologique de Guadeloupe, réseau "Matière Organique" GEPMO, Réseau National de surveillance sismique RENASS, Réseau National GPS RENAG). Les recherches de l'UMR s'intègrent dans celles de la Fédération de Recherche CAREN et du projet de demande de création d'un Observatoire des Sciences de l'Univers (OSU) au sein de l'université de Rennes 1, devant regrouper 3 UMR de Rennes 1 (Archéosciences, ECOBIO, Géosciences) et une UMR de Rennes 2 (COSTEL).