Visitez aussi :
logo du portail

http://www.bretagne-environnement.org/Media/Acteurs/Organismes/UMR-6554-CNRS-LETG

 

Dernière modification le 08 décembre 2008


Géomer (UMR 6554 CNRS-LETG) 
Université, laboratoire de recherche

Géomer

Territoire d'intervention :

  • International
  • National
  • Régional
  • Finistère
  • Local

Nature de l'activité :

  • Formation, enseignement
  • Recherche

Description de l'organisme :

Géomer est le laboratoire de l'UMR 6554 LETG (Littoral, Environnement, Télédéctection, Géomatique) - CNRS qui rassemble quatre équipes de géographie dans l'ouest de la France (Costel à Rennes 2, Géolittomer à Nantes, Géophen à Caen). L'UMR, dirigée par Marc Robin (Professeur à l'université de Nantes) est placée sous la tutelle du CNRS et de quatre établissements universitaires. Le laboratoire Géomer, sous la responsabilité de Françoise Gourmelon (Directrice de Recherche au CNRS), regroupe l'activité de 3 chercheurs et de 11 enseignants chercheurs, auxquels s'ajoutent 5 ingénieurs et techniciens, 10 doctorants, plusieurs contractuels et membres associés. Géomer est un des laboratoire de l'Institut Universitaire Européen de la Mer (Université de Bretagne Occidentale). A ce titre il participe aux activités de l'Observatoire des Sciences de l'Univers et de recherche transversale. Du point de vue de sa formation, il est laboratoire d'accueil de l'Ecole Doctorale "Sciences de la Mer" (EDSM) et ses membres participent aux enseignements dispensés dans le Master "Sciences de la Mer et du Littoral" dont ils dirigent et animent la mention "Expertise et Gestion des Littoraux" (EGEL).

Description de l'activité :

Les recherches menées par Géomer concernent m'analyse et la compréhension des dynamiques des systèmes complexes, à l'interface entre nature et société. Ce positionnement focalise nos problématiques sur l'étude des interactions et de leurs réponses dynamiques ainsi que sur les processus de co-action et de co-adaptation au sein des anthroposystèmes. En tant que géographes, nous intégrons naturellement la dimension spatiale à la notion d'interface : l'interface en tant que limite ou en tant que domaine d'interactions multiples.
Le littoral est un de nos territoires d'étude privilégié. Cette problématique se nourrit d'approches complémentaires intégrant les différentes échelles spatiales et temporelles, de façon à décrire et interpréter les changements par l'étude des continuités et des ruptures, ou par celle de la stabilité.
Pour les quatre prochaines années (2008-2011), l'UMR LETG a structuré son activité sur la base de trois équipes s'intéressant respectivement :
1) aux risques et conflits d'usage
2) aux flux et forçages
3) aux changements d'occupation et d'utilisation des sols
Tous les travaux de recherches de Géomer en cours et à venir s'inscrivent dans l'activité de ces équipes.