Visitez aussi :
logo du portail

http://www.bretagne-environnement.org/Sous-sol/Les-menaces/Les-seismes

 

Dernière modification le 10 avril 2011


chiffres clés

Les séismes en Bretagne

Rédigé par :

Emmanuèle Savelli (GIPBE)

En collaboration avec :

Sophie Lambotte (renass)




Depuis 1960, la Bretagne a connu une dizaine de séismes de magnitude supérieure à 4,0.

La menace sismique en Bretagne est faible mais le risque n'est pas pour autant nul.


Le dernier séisme important ressenti en Bretagne a eu lieu le 30 septembre 2002. Son épicentre était situé à proximité d'Hennebont (56). Et son intensité sur l'échelle EM98 - graduée de I à XII, et décrivant l'importance de la secousse en un endroit donné en fonction des effets observés (dégâts matériels, ressentis de la population, etc.) - a atteint V-VI (dommages assez légers) pour une magnitude (énergie dissipée au foyer sous forme d'ondes sismiques) de 5,4.

La sismicité en Bretagne en 2009
Séismes en Bretagne

Le Réseau national de surveillance sismique, situé à Strasbourg, enregistre en fait des microséismes tout au long de l'année dans la région. Mais ils sont trop faibles pour être perçus par la population. Rien qu'en 2009, 57 séismes ont été repérés dont certains en mer, plus ou moins loin de la côte bretonne. La plupart des séismes qui ont été enregistrés sur le continent ont eu lieu dans la moitié sud de la région, en particulier dans le Morbihan. Aucun n’a dépassé 3,0 de magnitude. Depuis 1960, la région a connu une dizaine de séismes de magnitude supérieure à 4,0. Les magnitudes les plus fortes ont été comprises entre 5,0 et 6,0.

Depuis le 22 octobre 2010, la France dispose d’un nouveau zonage sismique. La Bretagne se situe dans une zone où les mouvements de terrain sont faibles (entre 0,7 et 1,1 m/s2). À partir du 1er mai 2011, les bâtiments nouveaux et anciens doivent appliquer des règles de construction parasismique.