Du côté de la législation

 

 

législation

 

En réponse à la dégradation de la qualité des eaux, la communauté européenne a mis en place de nouvelles directives concernant la qualité des eaux de baignades (2006/7/CE) et des eaux conchylicoles (2006/113/CE).


Ces directives se basent toujours sur le dénombrement des entérocoques intestinaux et d'Escherichia coli pour surveiller et évaluer la qualité des eaux ainsi que pour le classement de ces eaux selon leur qualité. Cependant, les valeurs seuils pour ces paramètres ont été abaissées avec un seuil de qualité divisé par un facteur 4 pour la détermination de la qualité des eaux.


Les États membres doivent également établir, dans le cas des eaux de baignades, le profil des eaux de baignade, comprenant notamment une description de la zone concernée, les sources de pollution éventuelles et l'emplacement des points de surveillance des eaux. Ce profil doit être déterminé pour la première fois au plus tard au début de 2011 et il peut être révisé en cas de changement susceptible d'affecter les eaux. La mise en place de ces profils nécessite un recensement et une hiérarchisation des sources potentielles de pollution.

 

La question scientifique posée par cette législation est comment différencier et hiérarchiser les sources potentielles de contamination?

Mise à jour le Mercredi, 04 Juillet 2012 14:15