Matières organiques
Nuisances PDF Imprimer Envoyer

Un renchérissement et une complexification du traitement

Un exemple est la compétition exercée par les matières organiques au piégeage des produits phytosanitaires par les charbons actifs. Du fait de cette compétition, ces derniers doivent être régénérés  plus fréquemment, ce qui renchérit le traitement.  De la même manière, une présence excessive de matières organiques dans les eaux brutes induit une surconsommation de chlore (les matières organiques sont des réducteurs et consomment donc une partie du chlore apporté pour désinfecter l’eau), ce qui constitue une autre source de renchérissement des coûts du traitement. Enfin, la présence de matières organiques en grandes quantités accroit les quantités de boue générées pendant le traitement, créant également des surcoûts.

En savoir plus : "Réduction des teneurs en matière organique présentes dans les eaux", par Veolia Eau

La formation de composés toxiques lors du traitement :

 

La plupart des réactifs utilisés en désinfection de l'eau interagissent avec la matière organique pour former des sous-produits (voir schéma) dont certains présentent une toxicité avérée pour l'homme, leur concentration dans les eaux distribuées étant d'autant plus forte que la teneur en matière organique des eaux brutes est élevée.Parmis ces composés, on trouve les trihalométhanes (THM) et les acides haloacétiques (AHA). Les études toxicologiques effectuées chez l'animal montrent que l'exposition aux THM et AHA augmente le risque de survenance de tumeurs du foie, du rein, du côlon et du rectum, et peut s'avérer toxique pour le foetusl. Les données épidémiologiques disponibles chez l'homme montrent quant à elles que ces composés augmentent le risque de survenance de cancers de la vessie ainsi qu'une que d'une diminution du poids foetal chez les populations exposées. Cette toxicité a conduit le législateur à fixer un seuil maximal autorisé de THM dans les eaux distribuées de 100 μg/L.

 

 

Télécharger le rapport "les sous produits chlorés dans les eaux destinées à la consommation humaine - facteurs de formation, impacts sur la santé évaluation des risques" 

 

 

 

 

 

Schéma résumant les nombreux sous produits toxiques susceptibles d'être générés lors de la désinfection chimique d'eaux riches en MO. Seuls les traitements physiques de type membranaire, par ailleurs très coûteux, peuvent palier ce problème.

 

 


 

Mise à jour le Mardi, 06 Juillet 2010 10:52
 
<< Début < Précédent 1 2 Suivant > Fin >>

Page 2 sur 2